publicité

Plaintes contre un cyberpharmacien devant le conseil de l'ordre à Caen

Le conseil régional de l'ordre des pharmaciens de Basse-Normandie s'est penché mercredi et jeudi sur une série de plaintes visant le premier pharmacien à s'être lancé en France dans la vente de médicaments sur internet.

  • Avec AFP
  • Publié le 24/01/2013 | 18:40, mis à jour le 24/01/2013 | 18:44
La pharmacie de Philippe Lailler à Caen © France 3 Basse-Normandie
© France 3 Basse-Normandie La pharmacie de Philippe Lailler à Caen
Le conseil régional de l'ordre a confirmé à l'AFP qu'une procédure de conciliation était en cours mais a refusé d'en dire plus.

Selon France Bleue Basse-Normandie, une vingtaine de plaintes ont été déposées contre ce professionnel.

Selon l'avocat du cyberpharmacien, Me Robert Apery, interrogé par l'AFP, seule une dizaine de plaintes ont au final été maintenues.

Propriétaire d'une des plus importantes officines de la région et président du Modem du Calvados, Philippe Lailler avait été le premier à se lancer en France dans la vente de médicaments --sans ordonnance-- sur internet en novembre.

Il avait suscité un tollé parmi les syndicats de pharmaciens qui avaient dénoncé "une opération commerciale dangereuse".

Philippe Lailler avait alors profité d'un vide juridique comblé depuis, estime son avocat, par la parution en décembre au Journal officiel d'une ordonnance autorisant sous certaines conditions la vente de médicaments sur internet.

Un porte-parole de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France a estimé de son côté que le vide juridique n'était pas comblé car un arrêté précisant l'ordonnance devait encore être publié.

En cas d'échec d'une conciliation, le Conseil de l'ordre saisit son conseil de discipline qui est présidé par un magistrat du tribunal administratif, a indiqué Me Apéry.

les + lus

les + partagés